mardi, mai 11 2010

Arrivée d'un rejet

J'accueille un réfugié d'un jardin de l'ouest niçois. Il s'agit d'un rejet de laurier sauce, de ce que je ne voudrais pas avoir dans mon jardin si j'en avais un, tellement il pourrait grand et incontrôlable. Les lauriers sauce produisent beaucoup de rejets. Remarquez, j'en profite en récupérant justement un rejet, dans un petit pot. Je vais le laisser s'acclimater à son nouvel environnement avant de lui préparer un autre pot peut-être plus adapté. Pour l'instant, j'ai juste planté un petit tuteur pour qu'il ne s'enfuie pas sur les côtés !

Notez qu'il faut absolument être sûr qu'il s'agit d'un laurier sauce, les autres lauriers, notamment le très populaire laurier rose, son très toxiques !

Lire la suite...

dimanche, mai 9 2010

Sauge officinale et Thym commun

Entre deux épisodes pluvieux, j'ai la chance ce matin d'avoir un peu de soleil. Désolé par avance pour mes photos à contrejour, mais si j'attends cet après-midi pour les prendre, je risque à nouveau la pluie...

Un petit mot donc pour cette jardinière où j'ai choisi de planter de la sauge achetée au marché en pot et du thym dont j'ai fait lever les graines il y a quelques semaines. D'abord, ce qu'il faut dire, c'est que je n'ai aucune idée de la compatibilité de ces deux plantes, j'ai même plutôt eu des craintes, la sauge étant déjà bien formée, et le thym seulement à l'état de semis, l'un laisserait-il de la place à l'autre ? J'ai donc procedé de la façon suivante.

Lire la suite...

lundi, mai 3 2010

Visite au Jardin Botanique de Nice

Hier, visite au Jardin Botanique de la Ville de Nice, sur la Corniche Fleurie en fin d'après-midi, la pluie menaçait (elle est tombée d'ailleurs). Du coup, il n'y avait personne dans le jardin,mais étant donné la météo plus qu'humide, pas de photos. J'y retournerai probablement. Un lien vers un autre site en parlant.

Au fait, j'ai eu une énorme envie de prendre un petit peu d'une très jolie salvia à des fins de bouturages. Heureusement la raison la emporté et je n'ai pas commis cette bêtise interdite, voire dangereuse s'il par hasard il s'agissait d'une plante invasive...

dimanche, mai 2 2010

Opération de la dernière chance

Dans un précédent post, je vous entretenais de l'état très difficile de mon kumquat. L'agrume a mal passé l'hiver et rend l'âme. Aujourd'hui je tente donc l'opération de la dernière chance : une greffe. Je n'ai jamais pratiqué la chose, je n'ai eu droit à aucune explication de qui que ce soit, à peine quelques lectures dont je me méfie, je n'ai pas d'outil spécialisé (type couteau à greffe) et surtout c'est la disette en ce moment, donc pas moyen d'acheter un quelconque produit type mastic à greffer.

Lire la suite...

vendredi, avril 30 2010

Mes semis plantés

Un petit post pour montrer ce qui pousse sur mon balcon. Désolé pour la mise au point des photos, tout est encore petit, à part la sauge, cela ne fait que quelques jours que ces plante sont sorties de leurs godets de semis.

Basilic Grec : c'est un basilic à petite feuilles, que j'achetais avant en pot et que j'ai décidé de semer cette année. Normalement cette variété à petites feuilles devrait se porter en boule.

Lire la suite...

jeudi, avril 29 2010

Mauvaise nouvelle

Au lieu de commencer par un article positif, de printemps, sur ce qui pousse et ce qu'on observe, je commence par plus triste. J'avais depuis un an et demi un kumquat, en réalité un petit tronc de citronnier greffé de kumquat, acheté dans une jardinerie, rempoté, puis s'étant développé, m'ayant donné du fruit etc... (cf. photos).

  

Lire la suite...

mercredi, avril 28 2010

L'espace disponible

En changeant d'appartement il y a deux ans, je découvrais le plaisir du balcon. Un petit balcon, rien que pour moi, où je pourrai stocker des choses, faire sécher mon linge, mettre les gamelles du chien, peut-être même boire l'apéro ! Aucun projet précis, mais des évidences pratiques qui ont commencé à se mettre en œuvre, comme l'étendoir à linge. En revanche, j'ai été interpellé par la table ronde, en marbre, qui restait là de l'ancien occupant. Et puis il y avait ces jardinières fendues, remplies d'un terreau sec comme la mort. Dedans quelques racines sèches étaient restées entremêlées, probablement depuis longtemps coupées de leur tige.

Lire la suite...

- page 1 de 2